Sélectionner une page

Bienvenue dans l’édition de cette semaine de Digital News, où nous plongeons au cœur des dernières évolutions captivantes du monde technologique et numérique. Préparez-vous à naviguer à travers des actualités qui redéfinissent l’innovation, des initiatives ambitieuses à la protection de la vie privée en ligne.

OpenAI, le nom sur toutes les lèvres, s’impose comme l’une des entreprises à la croissance la plus rapide de l’histoire, avec des prévisions de revenus dépassant les 2 milliards de dollars en un an seulement. L’ambition ne s’arrête pas là, car Sam Altman, le visionnaire à sa tête, vise un financement colossal pour rivaliser avec Nvidia dans la course à l’intelligence artificielle générale avec le projet “Tigris”. Un pas de géant vers l’avenir, mais est-ce un pas trop audacieux ?

Dans une autre veine d’innovation, OpenAI explore l’extension des capacités de ChatGPT pour prendre le contrôle d’appareils, promettant une révolution dans l’automatisation des tâches. Pendant ce temps, Hugging Face joue la carte de la générosité en lançant une boutique d’assistants IA personnalisés, gratuits et open source, défiant le modèle payant de son concurrent. Une aubaine pour les créateurs et les utilisateurs, marquant peut-être le début d’une ère nouvelle d’accessibilité en IA.

Au-delà des frontières de l’IA, la France fait un pas en avant dans la protection des mineurs en ligne avec une loi renforçant le droit à l’image des enfants sur les réseaux sociaux. Une initiative louable qui soulève des questions sur la responsabilité et la surveillance parentale à l’ère numérique.

L’infatigable Elon Musk réimagine Twitter, maintenant baptisé X, en une plateforme tout-en-un intégrant messagerie, appels, et transactions financières. Une ambition démesurée ou une vision précurseuse ? Seul l’avenir nous le dira.

Marina Ferrari prend les rênes du numérique en France, promettant de poursuivre les efforts dans la transformation numérique et la régulation des réseaux sociaux. Une nomination qui pourrait signaler un nouvel élan dans la politique numérique française.

Dans le secteur des cryptomonnaies, Coinbase et Ledger s’allient pour simplifier l’achat de cryptomonnaies, une collaboration qui pourrait rassurer et attirer de nouveaux investisseurs dans un marché volatile.

Enfin, la conquête spatiale prend une tournure privée avec Intuitive Machines se préparant à marquer l’histoire en devenant la première entreprise privée à atterrir sur la Lune. Une prouesse qui pourrait ouvrir la voie à de nouvelles explorations et exploitations spatiales.

Alors que nous assistons à des bonds de géants dans l’innovation et la technologie, une question demeure : dans notre quête de progrès, sommes-nous prêts à affronter les défis éthiques, sociaux et politiques qui accompagnent ces avancées ? La balance entre innovation et responsabilité n’a jamais été aussi délicate.

A LIRE AUSSI  Digital News 44.23

C’est tout pour cette semaine dans Digital News. Restez connectés, restez curieux. À la prochaine pour plus d’actualités passionnantes du monde numérique!

Sources:

OpenAI devient l’une des sociétés tech à la croissance la plus rapide de l’Histoire. OpenAI est en passe de générer plus de 2 milliards de dollars en une année seulement. Cette croissance exponentielle devrait lui permettre de devenir l’une des entreprises technologiques à la croissance la plus rapide de l’Histoire.

https://siecledigital.fr/2024/02/09/openai-devient-lune-des-societes-tech-a-la-croissance-la-plus-rapide-de-lhistoire/

Sam Altman, PDG d’OpenAI, cherche à lever entre 5 000 et 7 000 milliards de dollars pour développer des semi-conducteurs dédiés à l’IA, avec le projet “Tigris”, visant à concurrencer Nvidia. Cette initiative ambitieuse vise à créer une intelligence artificielle générale (AGI). Le financement recherché surpasserait la capitalisation boursière de Microsoft et Apple, nécessitant une coopération mondiale et faisant face à d’importants défis géopolitiques et logistiques.

https://www.zdnet.fr/actualites/voici-pourquoi-openai-cherche-a-lever-9-000-milliards-de-dollars-39964138.htm

Un ChatGPT qui contrôle tous vos appareils : c’est le nouveau projet d’OpenAI. Une nouvelle version de ChatGPT est dans les cartons d’OpenAI. Cette intelligence artificielle serait capable de prendre le contrôle d’un de vos appareils, comme votre smartphone ou votre PC, pour automatiser des tâches complexes. En s’appuyant sur une immense base de données, ChatGPT est capable de générer toutes sortes de contenus et de répondre à la plupart des questions de ses utilisateurs. Mais, aussi révolutionnaire que soit l’IA générative d’OpenAI, elle n’est pas encore capable de remplacer complètement un utilisateur humain. En effet, ChatGPT n’est pas en mesure de prendre en main votre ordinateur pour réaliser vos tâches à votre place. La version actuelle du chatbot se concentre sur la génération de contenus plutôt que sur l’automatisation de tâches. Pour que ChatGPT interagisse avec des applications externes, et réalise une action à la place de l’utilisateur, les développeurs doivent actuellement passer par des astuces logicielles qui vont jouer le rôle d’un traducteur entre l’IA et l’appareil.

https://www.01net.com/actualites/un-chatgpt-qui-controle-tous-vos-appareils-cest-le-nouveau-projet-dopenai.html

Hugging Face lance ses assistants, sur le modèle du GPT Store et c’est gratuit! L’entreprise franco-américaine Hugging Face vient de lancer une nouvelle boutique d’assistants IA personnalisés sur HuggingChat. Celle-ci se base sur le même modèle que le GPT Store : les utilisateurs peuvent créer leurs propres chatbots, les mettre à disposition de tous, et utiliser ceux des autres. Mais, par rapport à son concurrent, cette boutique présente deux avantages : les chatbots sont tous gratuits (un abonnement payant est nécessaire sur ChatGPT) et open source. Moins d’une semaine après son lancement, le succès semble être au rendez-vous. Selon le CTO Julien Chaumond, 4 000 assistants ont déjà été créés. À l’avenir, Hugging Face envisage d’intégrer de nouvelles fonctionnalités, comme la navigation sur le web, la génération de vignettes par IA, et la modification des assistants via l’API.

A LIRE AUSSI  Ma revue de presse de la semaine 22/2023 du monde digital

https://www.blogdumoderateur.com/hugging-face-lance-chatbots-personnalises-gratuits/

Réseaux sociaux : la loi pour protéger le droit à l’image des enfants sur internet définitivement adoptée. Cette loi oblige les parents à prendre en compte le “droit à l’image” et la “vie privée” de l’enfant. Une réponse aux dérives de certaines familles qui exposent leur intimité sur les réseaux sociaux. Même quand il n’a pas l’âge d’accéder aux réseaux sociaux, l’enfant aussi à droit à la vie privée sur internet. L’Assemblée nationale a définitivement adopté, mardi 6 février, une proposition de loi visant à mieux protéger le droit à l’image des enfants. Le texte, adopté à l’unanimité, ajoute la “vie privée” de l’enfant aux éléments devant être protégés par les détenteurs de l’autorité parentale, au même titre que “sa sécurité” ou “sa santé” selon le Code civil. Le droit à l’image du mineur est protégé “en commun” par les deux parents, en tenant compte de l’avis de l’enfant, “selon son âge et son degré de maturité”. Si les parents ne sont pas d’accord sur la manière dont ce droit à l’image de l’enfant doit être exercé, la loi dispose que le juge pourra interdire à l’un d’eux “de publier ou diffuser tout contenu relatif à l’enfant sans l’autorisation de l’autre parent”. Dans des cas graves d’atteinte à la dignité d’un enfant, le texte ouvre même la possibilité d’une délégation forcée de l’autorité parentale : un juge pourra ainsi confier l’exercice du droit à l’image de l’enfant à un tiers (comme un membre de la famille), voire dans des cas graves procéder à une délégation totale de l’exercice de cette autorité parentale.

https://www.francetvinfo.fr/internet/reseaux-sociaux/reseaux-sociaux-la-loi-pour-proteger-le-droit-a-l-image-des-enfants-sur-internet-definitivement-adoptee_6350821.html

Elon Musk envisage de transformer Twitter, maintenant appelé X, en une plateforme révolutionnaire, intégrant messagerie, appels audio/vidéo, et fonctionnalités financières. Abandonnant son téléphone traditionnel, Musk mise sur X pour révolutionner la communication et les transactions financières. La communauté crypto est particulièrement intéressée, anticipant une intégration de la blockchain. Selon Linda Yaccarino, PDG de Twitter, X ambitionne de devenir un écosystème numérique global pour idées, biens, et services, propulsé par l’IA. Cette vision transforme X en une plateforme tout-en-un, potentiellement redéfinissant les interactions sociales et commerciales en ligne.

A LIRE AUSSI  Ma revue de presse du monde digital de la 33ᵉ semaine de 2023

https://www.cointribune.com/elon-musk-prepare-une-revolution-pour-twitter-x-la-nouvelle-mecque-des-reseaux-sociaux/

Seriez-vous prêts, comme Elon Musk, à laisser tomber vos 06 au profit d’applications pour passer vos appels ? Laisser tomber son numéro de téléphone, les appels téléphoniques « traditionnels », ou encore les envois de SMS, au profit d’une seule application. C’est ce qu’a promis de faire Elon Musk… qui utiliserait uniquement les fonctionnalités de X.com à la place. Après avoir déployé sur X.com (auprès des abonnés Premium) des fonctions d’appels vocaux et vidéo, Elon Musk tente désormais d’en faire une plus large promotion. Et pour ce faire, quoi de mieux que de donner de sa personne ? Sur son réseau social, l’homme d’affaires a en effet promis d’abandonner purement et simplement son numéro de téléphone, et les fonctions traditionnelles qui vont avec, pour ne plus utiliser que X.com (anciennement Twitter) en guise de mode de communication.

https://www.clubic.com/actualite-518632-seriez-vous-prets-comme-elon-musk-a-laisser-tomber-vos-06-au-profit-d-applis-pour-passer-vos-appels.html

La discrète Marina Ferrari prend la tête du numérique français. La nouvelle secrétaire d’État chargée du numérique a notamment été cadre chez Lunabee Studio, développeur de TousAntiCovid. Marina Ferrari, députée MoDem de Savoie, a été nommée secrétaire d’État chargée du numérique. Elle remplace Jean-Noël Barrot, qui devient ministre délégué chargé de l’Europe. « Transformation numérique, régulation des réseaux sociaux, accès au très haut débit pour tous, souveraineté numérique : je poursuivrai avec détermination et humilité les chantiers engagés par Jean-Noël Barrot, Cédric O et Mounir Mahjoubi », a proclamé Marina Ferrari sur X.

https://siecledigital.fr/2024/02/09/la-discrete-marina-ferrari-prend-la-tete-du-numerique-francais/

Crypto : Coinbase et Ledger annoncent un partenariat inédit pour l’achat de cryptomonnaies. Coinbase et Ledger annoncent un partenariat inédit visant à simplifier les achats de cryptomonnaies et à rassurer les investisseurs. Cette collaboration vise à simplifier les achats de cryptomonnaies et ainsi améliorer l’expérience utilisateur dans l’écosystème crypto.

https://www.presse-citron.net/crypto-coinbase-et-ledger-annoncent-un-partenariat-inedit-pour-lachat-de-cryptomonnaies/

Cette entreprise inconnue prévoit de se poser sur la Lune avant la fin du mois. Intuitive Machines devrait envoyer une sonde vers la Lune demain matin. Elle quittera la Terre à bord d’une Falcon 9 de SpaceX. La NASA veut retourner sur la Lune. L’agence spatiale américaine ne s’en cache pas, mais pour reproduire l’exploit des missions Apollo, elle veut compter sur des entreprises privées. C’est notamment le cas d’Intuitive Machines, une société spatiale qui a conçu Odysseus, un atterrisseur lunaire. Si la mission se passe sans problème, Intuitive Machines pourrait devenir la première société privée à poser un appareil sur le sol de la Lune.

https://www.presse-citron.net/cette-entreprise-inconnue-prevoit-de-se-poser-sur-la-lune-avant-la-fin-du-mois/

Pin It on Pinterest