+33(0)6 08 06 01 01 (de 9h à 16h) - 30 minutes de conseils gratuits info@socialsellingcrm.com
Sélectionner une page
Digital News 51.23

Au sommaire :

  1. OpenAI ouvre les portes de ChatGPT Plus – Plus besoin de liste d’attente pour accéder à ChatGPT Plus. Un pas de plus vers l’accessibilité de l’IA !
  2. Lancement de ChatGPT 4 Turbo – Une version plus puissante et accessible, prête à redéfinir nos interactions avec l’IA.
  3. Renforcement de la gouvernance chez OpenAI – Le Conseil d’administration d’OpenAI peut maintenant influer sur les décisions majeures, un signe fort pour la responsabilité dans l’IA.
  4. L’IA générative, clé de l’économie chinoise – La Chine mise gros sur l’IA, prévoyant un impact économique majeur d’ici 2035.
  5. IA et Auto-réplication – Des IA créant des IA ? Une avancée fascinante, rappelant la science-fiction, mais encadrée par des normes éthiques strictes.
  6. Débats sur l’AI Act en Europe – La France cherche à assouplir certains aspects de l’AI Act, reflétant les défis de l’équilibre entre innovation et régulation.
  7. Elon Musk et l’éducation – Une université dédiée aux sciences par Elon Musk ? Un projet ambitieux qui montre l’importance de l’éducation dans l’innovation.
  8. Arrivée de Threads par Meta en Europe – L’évolution des réseaux sociaux se poursuit avec le lancement de Threads.
  9. La Valorisation Impressionnante d’Apple – Apple continue de dominer, avec une valorisation frôlant celle du marché boursier français.
  10. Déclin du marché VR – Malgré d’énormes investissements, le VR peine à séduire le grand public.
  11. Blue Origin reprend son envol – Après une pause, Blue Origin repart à la conquête de l’espace.
  12. Innovation de Tesla dans la recharge sans fil – Une avancée qui pourrait changer notre façon de voir la mobilité électrique.

Les liens :

Sam Altman, le PDG d’OpenAI, a annoncé sur X la suppression de la liste d’attente pour les nouveaux abonnements à ChatGPT Plus. Victime de son succès, OpenAI avait rapidement dû restreindre les nouveaux abonnements à ChatGPT Plus après sa conférence DevDay. Depuis lors, toute personne souhaitant souscrire au service payant de ChatGPT devait d’abord s’inscrire sur une liste d’attente.

https://www.zdnet.fr/actualites/chatgpt-plus-est-de-nouveau-disponible-sans-liste-d-attente-39963030.htm

L’annonce d’OpenAI sur la sortie de ChatGPT 4 Turbo marque une étape importante dans le développement de l’intelligence artificielle. Voici les principales nouveautés de ce modèle :

Capacité Étendue: ChatGPT 4 Turbo est quatre fois plus puissant que la version actuelle, capable de gérer des requêtes équivalentes à un livre de 300 pages en un seul prompt.

Accès à l’Information Actualisée: Le modèle intègre des données actualisées jusqu’à avril 2023, répondant ainsi aux critiques sur la limitation temporelle des versions précédentes.

Création de Chatbot Personnalisé: Cette version permet de créer facilement des chatbots personnalisés, appelés J PT’s, sans nécessiter de programmation. Ces assistants pourront effectuer des tâches comme lire, traduire et résumer des documents PDF et PowerPoint.

Amélioration Multimédia: L’API s’enrichit avec de nouvelles capacités en vision informatique et en traitement vocal, élargissant ainsi les possibilités d’application de l’intelligence artificielle.

Tarification Plus Accessible: GPT-4 Turbo est proposé à un prix 25% inférieur à celui de la version actuelle, rendant la technologie plus accessible.

A LIRE AUSSI  Digital News 38.23

Ces fonctionnalités, prévues pour 2024, représentent une avancée significative dans le domaine de l’IA et offrent des possibilités étendues tant pour les développeurs que pour les utilisateurs finaux.

https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-gpt-4-turbo-et-assistants-une-menace-pour-les-solutions-open-source-92119.html

Le Conseil d’administration d’OpenAI pourra s’opposer aux décisions de son PDG. Ces mesures ont été prises pour éviter de voir se reproduire l’imbroglio du mois de novembre. OpenAI a annoncé le 18 décembre accorder plus de pouvoir à son conseil d’administration. Désormais, le board aura la possibilité de retarder la publication d’un modèle d’intelligence artificielle (IA) en invoquant des raisons de sécurité, même si son comité de direction le juge sûr. Dans un billet de blog, OpenAI est revenu sur le processus d’évaluation des risques liés à l’IA avant la publication de ses nouveaux modèles. L’équipe Prepardness dirigée par Aleksander Madry, professeur au Massachusetts Institute of Technology (MIT) et à la tête du Center for Deployable Machine Learning du MIT, évalue en permanence les systèmes développés par l’entreprise afin de savoir comment ils se comportent dans diverses situations.

https://siecledigital.fr/2023/12/19/le-conseil-dadministration-dopenai-pourra-sopposer-aux-decisions-de-son-pdg/

D’ici 2035, l’IA générative sera à l’origine d’un tiers de la valeur de l’industrie chinoise. En quelques mois, les grands modèles de langage se sont multipliés en Chine. Selon un rapport du groupe CCID, un organe de recherche de Pékin affilié au ministère chinois de l’Industrie, l’intelligence artificielle (IA) générative représentera 30 000 milliards de yuans (3 850 milliards d’euros) sur les 90 000 milliards de yuans (environ 11 500 milliards d’euros) que vaudra l’industrie chinoise en 2035. Depuis quelques mois, la Chine a ouvert les vannes de cette technologie, autorisant les acteurs du secteur à proposer leurs outils au plus grand nombre.

https://siecledigital.fr/2023/12/18/dici-2035-lia-generative-sera-a-lorigine-dun-tiers-de-la-valeur-de-lindustrie-chinoise/

Des chercheurs ont fait une avancée majeure en intelligence artificielle : ils ont créé de grands modèles d’IA capables de générer de plus petits modèles d’IA de manière autonome, sans intervention humaine. Cette innovation est comparable à un processus d’auto-réplication dans le domaine de l’IA. Les petits modèles d’IA, qui sont économiques à utiliser, peuvent être intégrés dans des appareils mobiles. Cette évolution est significative car elle indique que les systèmes d’IA peuvent désormais se développer et s’auto-améliorer, ouvrant la voie à de nouvelles applications pratiques dans notre vie de tous les jours. Cette avancée, bien que prometteuse, évoque des images de la franchise cinématographique “Terminator”, où une IA autonome nommée Skynet devient une menace pour l’humanité. Cependant, il est crucial de distinguer la science-fiction de la réalité. Dans le monde réel, ces développements en IA sont encadrés par des protocoles de sécurité stricts et visent à améliorer la vie humaine, pas à la menacer. Alors que “Terminator” offre un récit captivant sur les dangers potentiels d’une IA non régulée, la réalité de l’IA d’aujourd’hui est beaucoup plus axée sur l’éthique, la sécurité et les bénéfices positifs pour la société. La France cherche toujours à assouplir certains points de l’AI Act. Le trilogue a réussi à se mettre d’accord sur un cadre législatif, laissant peu de places à des modifications significatives. Une semaine et demie après l’accord trouvé par le trilogue sur l’AI Act, des tensions subsistent autour de certains points régissant la nouvelle réglementation européenne autour de l’intelligence artificielle (IA). Peu convaincu par le résultat des négociations, le gouvernement français espère toujours assouplir ce cadre législatif, craignant qu’il ne puisse mettre à mal la compétitivité européenne dans ce secteur clé.

A LIRE AUSSI  Ma revue de presse de la semaine 14/2023 du monde digital

https://www.businessinsider.in/tech/news/large-ai-models-can-now-create-smaller-ai-tools-without-humans-and-train-them-like-a-big-brother-scientists-say/articleshow/106052440.cms

La France cherche toujours à assouplir certains points de l’AI Act. Le trilogue a réussi à se mettre d’accord sur un cadre législatif, laissant peu de places à des modifications significatives. Une semaine et demie après l’accord trouvé par le trilogue sur l’AI Act, des tensions subsistent autour de certains points régissant la nouvelle réglementation européenne autour de l’intelligence artificielle (IA). Peu convaincu par le résultat des négociations, le gouvernement français espère toujours assouplir ce cadre législatif, craignant qu’il ne puisse mettre à mal la compétitivité européenne dans ce secteur clé.

https://siecledigital.fr/2023/12/18/la-france-cherche-toujours-a-assouplir-certains-points-de-lai-act/

Elon Musk va ouvrir une école, un collège et un lycée dédiés aux études scientifiques. Le milliardaire, patron et homme d’affaires Elon Musk veut encore ajouter une corde à son arc. Selon Bloomberg, Musk aurait pour projet d’ouvrir sa propre université à Austin, au Texas, où il a élu domicile durant le confinement de 2020.

https://www.bfmtv.com/tech/elon-musk-veut-ouvrir-sa-propre-universite-au-texas_AV-202312140805.html

Threads est enfin disponible en Europe. Après de longs mois de reports, Meta déploie son nouveau réseau social sur le Vieux Continent. Avec plusieurs mois de retard sur le reste du monde, Meta lance son réseau social Threads en Europe. Basée sur les messages textuels, la plateforme devrait faire figure de sérieuse concurrente à X, anciennement Twitter. Lorsque Threads était déployé dans le monde au mois de juillet, Meta a annoncé le report de sa sortie au sein de l’Union européenne (UE), invoquant des questions « réglementaires ». Le réseau social, qui permet « de partager des informations sous forme de texte et de participer à des conversations publiques », est enfin accessible aux utilisateurs européens.

https://siecledigital.fr/2023/12/14/threads-est-disponible-en-europe/

Apple pèse presque autant que… le marché boursier français. De plus en plus puissant, Apple vaut 3 100 milliards de dollars. La valorisation d’Apple en bourse ne cesse de croître, au point de peser presque autant que les marchés boursiers de certains grands États européens. On apprend cette semaine de Bloomberg que le géant de Cupertino, qui a vu sa valeur augmenter de 1 000 milliards de dollars en 2023, pour atteindre le seuil pharaonique de 3 100 milliards de dollars de capitalisation à date, est actuellement à deux doigts d’égaler parfaitement la valeur combinée de toutes les entreprises françaises cotées en Bourse.

A LIRE AUSSI  Mon actualité de la semaine 2/2023 du monde digital

https://siecledigital.fr/2023/12/18/apple-pese-presque-autant-que-le-marche-boursier-francais/

Le marché des casques VR poursuit sa dégringolade. Malgré les milliards investis, ce marché peine à gagner en popularité auprès du grand public. Apple saura-t-elle inverser la tendance ? Le marché des casques de réalité virtuelle (VR) dégringole pour la seconde année consécutive, alors que Meta continue d’investir des milliards dans le développement de son métavers. Si la tendance est décourageante, l’entrée d’Apple sur le marché pourrait changer la donne.

https://siecledigital.fr/2023/12/20/le-marche-des-casques-vr-poursuit-sa-degringolade/

Blue Origin retourne dans l’espace après 15 mois clouée au sol. New Shepard va reprendre du service, avant le premier vol de New Glenn l’année prochaine (si tout se passe comme prévu). La petite fusée New Shepard s’apprête à reprendre du service après 15 mois de mise à pied. Bonne nouvelle pour Blue Origin, qui est prête à accélérer ses activités, selon Jeff Bezos. Lors d’un lancement pour un vol non habité en 2022, une panne est survenue en raison d’une tuyère du de moteur New Shepard qui a succombé à des températures de fonctionnement du moteur plus élevées que prévu, a conclu un rapport de la Federal Aviation Administration (FAA). Les débris de l’accident ont entièrement été contenus dans la « zone de danger désignée ».

https://siecledigital.fr/2023/12/19/blue-origin-retourne-dans-lespace-apres-15-mois-clouee-au-sol/

C’est désormais officiel : vous allez pouvoir recharger votre Tesla sans même avoir à la brancher à une borne ou à une prise de courant. Et ce n’est pas de la magie. Il y a quelques mois, nous vous parlions des velléités d’achat de Tesla envers une petite entreprise allemande spécialisée dans la recharge sans fil. À l’époque, l’envie du constructeur américain, au travers de cet achat (désormais conclu) était de lancer son propre chargeur sans fil. Une décision qui pouvait surprendre du fait que la recharge par câble reste, à l’heure actuelle, plus efficace et moins coûteuse – il est d’ailleurs possible de le vérifier dans d’autres domaines. Au travers de cette acquisition, la société d’Elon Musk voyait la possibilité d’automatiser le processus de recharge afin d’ouvrir encore un peu plus les portes de la voiture autonome. En effet, si les voitures peuvent se conduire elles-mêmes, il est logique qu’elles puissent se recharger seules, sans que quelqu’un ait besoin de les brancher. Aujourd’hui, nous sommes quelques mois plus tard et Tesla, fort de ce récent achat, semble bel et bien prêt à présenter ses premières bornes de recharge sans fil.

https://www.jeuxvideo.com/news/1837200/c-est-desormais-officiel-vous-allez-pouvoir-recharger-votre-tesla-sans-meme-avoir-a-la-brancher-a-une-borne-ou-a-une-prise-de-courant-et-ce-n-est-pas-de-la-magie.htm

Restez informé et inspiré

Pin It on Pinterest