Sélectionner une page
https://youtu.be/iLOobWugBqw

Cette semaine dans le monde de la technologie et de l’innovation, nous avons assisté à plusieurs développements majeurs qui dessinent l’avenir de notre interaction avec le numérique.

L’Innovation Française Brille avec Mistral

Tout d’abord, Mistral, une entreprise française, a lancé “Le Chat”, le premier service de discussion basé sur l’intelligence artificielle comparable à ChatGPT. Utilisant leur nouveau modèle de langage “Mistral Large”, cette initiative marque un pas important pour la visibilité de l’IA “made in France”. Parallèlement, Mistral a annoncé un partenariat stratégique avec Microsoft, permettant à l’entreprise d’accéder à une puissance de calcul sans précédent. Cette collaboration illustre l’importance des alliances entre startups innovantes et géants technologiques pour façonner l’avenir de l’intelligence artificielle.

OpenAI et l’Évolution de ChatGPT

Dans un autre registre, OpenAI a récemment amélioré ChatGPT, en étendant sa base de connaissances jusqu’à décembre 2023 pour les utilisateurs de la version payante, ChatGPT Plus. Cette distinction entre les versions gratuite et payante soulève des questions sur l’accès aux informations les plus récentes et leur impact sur l’utilisabilité de l’IA.

Les Défis de l’IA Avancée

La prudence est de mise chez OpenAI, où un employé a exprimé des réserves sur la préparation de la société à accueillir ChatGPT-5, une version encore plus avancée de leur modèle d’IA. Cette réflexion suggère une approche plus mesurée du développement de l’IA, mettant en lumière les implications sociétales de ces technologies de rupture.

NVIDIA: Au Cœur de l’Innovation et de la Controverse

NVIDIA continue de faire parler d’elle, avec le lancement de sa nouvelle application tout-en-un, destinée à simplifier l’utilisation de ses services. Par ailleurs, Jensen Huang, le PDG de NVIDIA, a fait des déclarations controversées suggérant que l’apprentissage de la programmation pourrait devenir obsolète à l’ère de l’IA, une perspective qui invite à réfléchir sur l’évolution des compétences professionnelles.

Les Réseaux Sociaux et l’IA

Sur le front des réseaux sociaux, X (anciennement Twitter) a ouvert les fonctionnalités d’appels audio et vidéo à tous ses utilisateurs, mettant fin à l’exclusivité Premium. Cette initiative fait écho à la vision d’Elon Musk de transformer X en une “application à tout faire”. Par ailleurs, un partenariat potentiel entre X et Midjourney pourrait révolutionner la création de contenu sur la plateforme, illustrant l’intégration croissante de l’IA dans les médias sociaux.

Innovation et Durabilité : Le Cas de Verkor

Dans le domaine de l’énergie durable, Verkor, une startup française spécialisée dans les batteries électriques, a atteint le statut de licorne, soulignant l’importance de l’innovation dans la transition énergétique. Cet accomplissement met en avant la capacité des entreprises technologiques à conjuguer croissance économique et responsabilité environnementale.

SpaceX : Entre Ambition et Réalité

SpaceX continue d’avancer dans ses projets ambitieux, avec un focus particulier sur la fusée Starship et le service de connexion mobile Starlink. Alors que Starship se prépare pour un troisième vol après deux échecs, Starlink réalise des progrès significatifs, notamment avec le succès de sa première publication sur X via satellite. Ces initiatives reflètent la vision de SpaceX pour l’exploration spatiale et la connectivité globale.

En conclusion, cette semaine a été riche en événements marquants, illustrant le dynamisme et les défis du secteur technologique. Entre innovation française, débats autour de l’IA, et avancées dans l’espace, le paysage technologique continue d’évoluer à une vitesse stupéfiante. Restons à l’écoute pour voir comment ces développements vont façonner notre avenir numérique.

A LIRE AUSSI  Digital News 15.24

À la prochaine pour d’autres nouvelles passionnantes du monde de la technologie et de l’innovation. Restez connectés !

Les liens :

Mistral lance Le Chat, le premier ChatGPT français. Mistral, le concurrent français d’OpenAI, vient de lancer « Le Chat », un service de discussion avec une IA comparable à ChatGPT ou Google Gemini. Il s’appuie sur le nouveau modèle de langage Mistral Large, annoncé simultanément. Connu pour ses modèles de langage concurrents à ceux d’OpenAI et de Google, le français Mistral annonce le 26 février « Le Chat », un concurrent de ChatGPT conçu sur son modèle de langage Mistral Large, annoncé le même jour. Avec Le Chat (qu’on peut déjà tester), Mistral ne rêve pas (encore) de devenir un service utilisé par des millions de personnes mais souhaite proposer une démonstration de son modèle de langage, pour convaincre celles et ceux qui n’ont pas envie de télécharger plusieurs dizaines de gigaoctets pour le faire tourner localement. Le Chat est d’ores et déjà accessible en bêta.

https://www.numerama.com/tech/1638126-mistral-lance-le-chat-le-premier-chatgpt-francais.html

Mistral AI, la start-up française qui monte, qui monte… et tombe dans les bras de Microsoft. Présentée comme la « pépite de l’Intelligence française », la start-up s’est mise entre les larges mains de Microsoft, comme sa concurrente OpenAI avant elle. L’histoire peut paraître séduisante. De jeunes Français au profil de gendre idéal, à peine sortis des plus grandes écoles, créent une start-up en passe de devenir la championne tricolore de l’intelligence artificielle, concurrente d’OpenAI. Et lundi, ils présentent leur équivalent de ChatGPT4 : Mistral Large, un modèle de langage préentrainé capable d’« atteindre des capacités de raisonnement de très haut niveau », promet le communiqué. Dans le même temps, ils annoncent un « partenariat » avec Microsoft. « Il s’agit d’une étape importante pour nous, les performances inégalées de ce modèle multilingue continuant à repousser les limites de ce qui est possible avec l’intelligence artificielle de pointe », a déclaré le cofondateur et patron de Mistral AI, Arthur Mensch. Cette IA générative et son robot conversationnel, baptisé Chat, sont ainsi hébergés sur Azure, le cloud de Microsoft. Mais il faut aller lire le Financial Times, qui a interrogé le géant nord-américain, pour en apprendre un peu plus sur les termes de l’accord. Ainsi on découvre que Microsoft, après avoir investi 13 milliards dans OpenAI, s’est pris une part, au montant non communiqué, du capital de Mistral. La start-up peut, grâce à cet accord, avoir accès à une puissance de calcul dont seuls disposent les Gafam. C’est qu’entraîner et faire tourner au quotidien une IA à large modèle de langage comme Mistral Large ou Chat GPT4 nécessite un investissement en matière d’infrastructures qui se compte en milliards de dollars, et les processeurs dédiés sont en rupture de stock, préemptés par ces mêmes Gafam… D’ailleurs, en marge de cette annonce, Microsoft vient d’annoncer la construction de deux nouveaux centres de données dédiés à l’IA, en Allemagne et en Espagne, pour plus de 5 milliards d’euros.

https://www.humanite.fr/social-et-economie/chatgpt/mistral-ai-la-start-up-francaise-qui-monte-qui-monte-et-tombe-dans-les-bras-de-microsoft

OpenAI a amélioré ChatGPT, lui permettant d’accéder aux informations jusqu’à décembre 2023. Cependant, cette mise à jour n’est accessible qu’aux utilisateurs de la version payante, ChatGPT Plus. Les utilisateurs de la version gratuite ont des connaissances limitées à janvier 2022. Cette distinction souligne l’avantage de l’abonnement payant pour ceux qui recherchent des informations plus récentes, marquant un tournant dans l’accès aux connaissances fournies par l’IA.

A LIRE AUSSI  Mon actualité de la semaine 7/2023 du monde digital

https://www.clubic.com/actualite-519598-desormais-chatgpt-sait-tout-jusqu-a-la-fin-du-mois-de-decembre-2023-mais-avec-une-petite-subtilite-a-connaitre.html

Le monde n’est pas prêt pour ChatGPT-5, déclare un employé de OpenAI. OpenAI, un important laboratoire de recherche en intelligence artificielle responsable de la création des modèles d’IA ChatGPT, a suscité des inquiétudes quant à l’état de préparation de la société à des systèmes d’IA avancés, tels que l’hypothétique ChatGPT-5. La déclaration, faite par un employé d’OpenAI, suggère que l’organisation a l’intention de ne pas partager largement certaines technologies d’IA, dans l’espoir de susciter une réponse sociale pour se préparer à des systèmes plus avancés. Au cours des 18 derniers mois, l’intelligence artificielle (IA) a repoussé les limites de ce que les ordinateurs peuvent faire. OpenAI, l’entreprise responsable de l’explosion des applications d’IA grâce à la sortie de ChatGPT 3 l’année dernière, a récemment pris une mesure qui a suscité un vif débat sur la manière dont la société devrait gérer les progrès rapides des technologies d’IA. Elle a suggéré de ralentir la diffusion de certaines capacités d’IA, telles que celles que l’on pourrait trouver dans une future version de ses modèles d’IA, afin de permettre à la société de rattraper son retard et de se préparer à ce qui se profile à l’horizon.

https://www.blog-nouvelles-technologies.fr/285429/monde-nest-pas-pret-pour-chatgpt-5-declare-employe-openai/

NVIDIA a lancé sa nouvelle application tout-en-un, NVIDIA App, destinée à centraliser et améliorer l’accès aux fonctionnalités et services pour les utilisateurs de cartes graphiques NVIDIA. Remplaçant GeForce Experience, elle facilite la mise à jour des pilotes, la configuration des jeux, et introduit de nouvelles fonctionnalités améliorées par l’IA, telles que RTX HDR. Actuellement en bêta, l’application évoluera pour inclure le panneau de configuration NVIDIA et des options d’overclocking, promettant de devenir essentielle pour les utilisateurs NVIDIA.

https://www.presse-citron.net/nvidia-vient-de-sortir-une-nouvelle-application-pour-les-gouverner-toutes/

N’apprenez plus à coder, ça ne sert à rien selon le PDG de NVIDIA. Jensen Huang jette un pavé dans la mare : savoir coder ne garantira plus un emploi. En effet, pour le PDG de NVIDIA, l’intelligence artificielle va rendre cette compétence archaïque. Non content d’être le PDG de NVIDIA, c’est-à-dire d’être aux commandes de l’une des entreprises les plus florissantes de ces dernières années grâce à l’emballement autour de l’intelligence artificielle, très friande de ses GPU, Jensen Huang semble aussi rêver d’une carrière de conseiller d’orientation. Il y a une dizaine de jours, à l’occasion du Sommet mondial des gouvernements qui s’est déroulé du 12 au 14 février 2024 à Dubaï, l’homme à la veste de cuir le plus en vogue du moment a en effet tenu des propos inattendus : il a déconseillé aux parents de guider leur progéniture vers l’apprentissage de la programmation.

https://www.01net.com/actualites/napprenez-plus-a-coder-ca-ne-sert-a-rien-selon-le-pdg-de-nvidia.html

Le réseau social X (ex-Twitter) rend les appels audio et vidéo disponibles pour tous les utilisateurs, mettant fin à l’exclusivité Premium. Annoncée par Enrique Barragan, cette expansion suit la vision d’Elon Musk de faire de X une “application à tout faire”. Les utilisateurs peuvent contrôler les appels via les paramètres de Messages Directs, avec des options de confidentialité renforcées, incluant le masquage de l’IP. Le déploiement est progressif et automatique, mais désactivable dans les paramètres.

A LIRE AUSSI  Mon actualité de la semaine 8/2023 du monde digital

https://www.blog-nouvelles-technologies.fr/285882/revolution-appels-sur-x-plus-besoin-etre-premium/

X et Midjourney : vers un partenariat officiel entre Elon Musk et l’IA ? Elon Musk, et sa passion pour la haute technologie connaîtra un tout autre niveau. Le multimilliardaire prévoit d’associer son réseau social X à Midjourney. Une approche innovante, qui boostera la popularité des deux plateformes. Comme quoi, on ne connaîtra jamais la limite de l’ambition d’Elon Musk. Créer des images à partir de prompts. Cette tendance est déjà une référence sur Midjourney, et pourquoi pas sur X ? Le réseau social d’Elon Musk est en train de négocier pour mettre cette fonctionnalité à disposition des utilisateurs. En cas de réussite, X passera à un niveau supérieur, et sera peut-être un leader dans son domaine.

https://www.lebigdata.fr/partenariat-x-midjourney

Verkor, une startup française spécialisée dans les batteries électriques, est devenue une licorne discrète, valorisée à plus d’un milliard de dollars, sans revendiquer ce statut. Cette approche reflète une focalisation sur des objectifs à long terme et une réponse aux critiques sur la culture des licornes. En concentrant ses efforts sur l’innovation et la durabilité, Verkor illustre un nouvel idéal de réussite, alliant croissance économique et responsabilité environnementale et sociétale.

https://www.lesechos.fr/start-up/next40-vivatech/exclusif-verkor-la-licorne-cachee-de-la-french-tech-2078524

L’heure de vérité approche pour la fusée démesurée de SpaceX. Le troisième vol de Starship était attendu au départ pour février, mais il surviendra plutôt durant la première quinzaine du mois de mars. Après deux échecs, cette troisième tentative sera plus que jamais cruciale pour la suite du programme. Starship revolera, c’est une certitude. Ce qui ne l’est plus tout à fait, par contre, c’est la date de son prochain vol. Depuis des semaines, il était question d’une autre tentative pour le mois de février. Un calendrier qui s’avère de plus en plus compromis, alors que les jours avancent sans signe clair d’un futur décollage à Starbase, le site d’essais de SpaceX.

https://www.numerama.com/sciences/1637228-lheure-de-verite-approche-pour-la-fusee-demesuree-de-spacex.html

La connexion mobile Starlink franchit un nouveau cap : après le premier texto, la première publication X. Starlink avance dans son projet de fournir une connexion 4G depuis l’espace. Après la réussite du premier lancement et l’envoi du premier texto, celui-ci envoie sa première publication X depuis ses satellites. Starlink, le service de communication par satellite de SpaceX, est sur le point de mettre fin aux zones blanches. Celui-ci travaille actuellement sur une nouvelle offre de connexion directe sur mobile, qui permet d’accéder à internet depuis les satellites sur un smartphone (sans passer par les antennes Starlink).

Et le projet avance puisqu’après avoir réussi le lancement de ses premiers satellites capables de simuler les réseaux 4G, Starlink enchaîne les exploits. Six jours après le lancement, Starlink a testé le nouveau service en envoyant le tout premier texto. Après ce premier texto, c’est la première publication sur X qui est annoncée.

“Ce message a été envoyé via un satellite SpaceX Direct to Cell dans l’espace”, peut-on lire dans une publication de SpaceX sur X.

https://www.presse-citron.net/la-connexion-mobile-starlink-franchit-un-nouveau-cap-apres-le-premier-texto-la-premiere-publication-x/

Enrichissez vos compétences avec notre newsletter mensuelle.

Pin It on Pinterest