Belgique: +32 (0)471 52 13 25 / France: +33 (0)6 08 06 01 01

Selon un rapport, de nombreux travailleurs préfèrent se passer de l’e-mail plutôt que des outils de collaboration.

La pandémie COVID 19 et l’essor du travail à distance ont contribué à un revirement de l’opinion publique qui pourrait voir les outils de collaboration supplanter l’e-mail comme méthode de communication de choix*.

Le plus grand problème auquel les utilisateurs sont confrontés est lié au temps qu’il leur faut pour gérer leur boîte aux lettres électronique. Selon les estimations basées sur les données de l’enquête, les outils de collaboration pourraient faire gagner aux utilisateurs 90 minutes par jour en moyenne.

Bien que le déploiement des vaccins puisse bientôt ouvrir la voie à un retour au bureau, les outils de collaboration semblent s’être fermement installés au cœur de la communication d’entreprise.

Avantage aux outils de collaboration

L’un des principaux avantages des outils de collaboration est la possibilité d’établir des relations plus étroites avec les autres employés, et même entre des personnes qui ne se rencontreront peut-être jamais en personne. Le rapport affirme également que ces services aident pratiquement tous les utilisateurs à cultiver une relation plus saine avec leurs supérieurs.

Bien qu’il reste l’option par défaut dans certaines entreprises plus traditionnelles, la pandémie a mis en lumière la vérité sur l’email : c’est un moyen archaïque et inefficace de communication sur le lieu de travail.

L’e-mail sur le lieu de travail est un outil adapté à la prise de décision à huis clos, qui isole les informations clés de ceux qui en ont le plus besoin. Les jours où l’on est copié dans de longues chaînes d’emails pourraient bien être comptés!

Les e-mails ont encore de beaux jours devant eux

Toutefois, si les avantages des services de collaboration sont évidents, de nombreux signes indiquent encore la longévité du courrier électronique, notamment les milliards d’utilisateurs dans le monde.

Les arguments contre le courrier électronique reposent sur l’idée que les services de collaboration font tout ce que le courrier électronique fait, tout en comblant ses lacunes.

Pour une demande rapide ou une discussion informelle, les outils de collaboration sont la meilleure option, mais le courrier électronique continue de prospérer comme le dernier bastion de la communication purement fonctionnelle, transactionnelle et asynchrone.

Conseils si vous continuez à utiliser l’e-mail

Malgré tout si vous continuer à utiliser votre messagerie, n’ouvrez celle-ci qu’une fois par jour et concentrez-vous sur les tâches importantes. Si quelqu’un à quelque chose d’important à vous communiquer, il le fera par téléphone!

D’ailleurs, je vous invite à continuer à vous déshabituer des e-mails en suivant aussi ces autres conseils:

  • Ne jamais relever vos mails en vous levant
  • Gardez le moins de mails possible dans votre boîte de réception
  • Ne laissez pas votre logiciel de messagerie ouvert

Et pour optimiser votre travail, intégrer Slack à votre CRM préféré, l’objectif est d’ouvrir le moins possible de fenêtres sur votre ordinateur afin de vous concentrer sur l’essentiel.

*Selon un rapport de Slack, une grande partie des travailleurs préfèrent désormais se passer de l’e-mail plutôt que de leurs outils de collaboration préférés. La moitié des décideurs informatiques, quant à eux, pensent qu’une autre forme de communication numérique remplacera l’e-mail dans les trois prochaines années.

Oh bonjour 👋 Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir chaque mois du contenu génial dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

La disparition de l’e-mail dans 3 ans

par Philippe Weickmann temps de lecture: 2 min

Pin It on Pinterest